Le SEO : nos astuces pour adopter les bonnes pratiques du référencement naturel !

Le SEO : nos astuces pour adopter les bonnes pratiques du référencement naturel !

Vous avez un site internet depuis quelques années mais vous manquez toujours de visibilité sur les moteurs de recherches ? Avez-vous pensé à travailler votre SEO ? Si non ? Pas de soucis, on vous partage dans cet article nos tips et astuces pour adopter les bonnes pratiques du référencement naturel !

Définition du SEO

Le SEO (Search Engine Optimization) est le terme anglais pour définir le référencement naturel. Il concerne tous les sites internets et regroupe un ensemble de règles et de bonnes pratiques pour améliorer le positionnement de son site internet sur les moteurs de recherches. 

En effet, un bon référencement est primordial pour avoir une meilleure visibilité car il aide à attirer du trafic qualifié sur votre site Web.

Concrètement, le SEO permet donc de : 

  • classer les sites internet selon leur popularité ;
  • répondre efficacement aux attentes des internautes ;
  • proposer une expérience de navigation optimale.

Attention toutefois à ne pas confondre le SEO (référencement naturel et gratuit), du SEA ( référencement payant). En effet, le SEA (Search Engine Advertising) se présente sous la forme d’une annonce publicitaire payante dès qu’un visiteur clique sur votre annonce. 

Différence SEO et SEA

Comment fonctionnent Google et les autres moteurs de recherche ?

Le saviez-vous : chaque jour, le nombre de recherches sur Google dépasse plus de 7 milliards. Cela signifie que les internautes effectuent des recherches 81 000 fois par seconde.

L’objectif principal de Google et des autres moteurs de recherches est de satisfaire leurs utilisateurs en leur fournissant la réponse ou solution la plus utile, la plus pertinente et la plus crédible.

L’algorithme fait donc le travail à votre place en analysant les pages Web qui contiennent les mots clés recherchés. Ensuite, il va indexer et attribuer un rang à chaque page en fonction de plusieurs facteurs :

Vitesse du site :

La vitesse de chargement correspond au temps que l’utilisateur attend avant d’avoir un affichage complet de votre site.  Google essaie toujours d’améliorer l’expérience de ces utilisateurs. La vitesse de chargement du site en fait partie. 

L’algorithme va, de ce fait, analyser le temps de chargement de chacune de vos pages et établir un score en fonction de celui-ci. Plus votre temps de chargement est rapide, plus vous serez indexés dans les premiers résultats.

La différence se fait à la milliseconde près. En effet, 500 millisecondes de plus peuvent vous faire perdre quasiment 20 % de trafic.  

Vous voulez tester la rapidité de votre site internet ? Google propose l’outil Page Speed Insight qui permet de calculer la performance de vos pages sur mobile et sur ordinateur. Son but ? Analyser une page et détecter les améliorations à mettre en place pour optimiser sa vitesse de chargement.

Vitesse chargement site page speed insigths

Les mots clés :

Chaque jour, les moteurs de recherche analysent les mots-clés les plus recherchés par les internautes. Ensuite, ils analysent les pages qui les contiennent afin de les indexer.

Vous l’aurez donc compris, il est primordial d’utiliser des mots-clés viraux sur vos pages et vos articles ! 

Pour choisir un bon mot clé, vous pouvez utiliser un outil en ligne pour évaluer votre mot clé tel qu’UberSuggest. Un bon mot clé doit avoir un volume de recherche très élevé mais un score de difficulté SEO le plus faible possible. En effet, plus le score SEO est élevé, plus il y a de concurrents qui essayent de se positionner sur ce terme.

Ubersuggest recherche de mots clés

Il faut aussi que le mot clé soit adapté à votre cible et votre secteur d’activité. 

Notez toutefois que les robots utilisés pour l’indexation des pages évaluent également la qualité du contenu de la page (type de contenu, mots-clés présents plusieurs fois, etc). Il ne suffit donc pas de placer votre mot-clé un peu partout sur votre site mais de proposer du contenu utile et qualitatif pour l’internaute. 

Indexation mobile first :

Depuis 2017, les recherches sur mobile ont dépassé considérablement les recherches sur ordinateur. Alors que les moteurs de recherche analysent en premier la version pc des sites, ils ont mis leur algorithme au goût du jour et indexent d’abord les versions mobiles. 

Pour indexer une page web, les robots vont ainsi collecter des informations puis décider du classement de cette page. Afin de ne pas être pénalisés, vous devez donc faire en sorte qu’ils accèdent au contenu et aux ressources de votre page mobile, et les afficher correctement.

En effet, pour être Mobile First et avoir une chance d’atteindre la première page, il faudra vérifier que toutes les pages et articles de votre site soient bien “mobile friendly”. 

Adopter les bonnes pratiques du SEO !

La balise Titre H1 :

La balise Titre H1 correspond au titre du contenu, cette balise est donc très importante. Le titre de l’article doit donner envie d’en lire plus, il faut donc qu’il attire l’œil et suscite la curiosité du lecteur.

Pour avoir un H1 le plus optimisé possible, il faut qu’il soit unique. En effet, il ne doit apparaître qu’une seule fois sur la page ou sur l’article. Il faut également insérer le mot clé principal dans la balise H1. Le mieux pour cela est qu’il soit placé au début du titre. 

Pensez aussi à rédiger un titre qui n’est pas trop long. La taille idéale est entre 5 et 8 mots, soit environ 70 caractères maximum.

Les autres balises Titres H2 à H6 :

En complément de la balise H1, vous pouvez également ajouter des balises H2, H3, H4, H5 même H6. Leur différence ? Les balises H2 à H6 vont plutôt correspondre à des sous-titres. 

Les moteurs des recherches vont d’ailleurs classer leur important en fonction du chiffre : les H1 sont des titres de premier niveau, les H2 sont des titres de second niveau, les H3 sont des titres de troisième niveau et ainsi de suite jusqu’à la balise titre H6. 

La méta-description :

La balise méta-description est affichée par les moteurs de recherche comme un extrait de votre article. Son but principal est donc de résumer le contenu de votre page et de donner envie aux lecteurs de cliquer. Il faut donc qu’elle soit attrayante, mais également succincte.

La longueur idéale pour  une méta-description est d’environ 150 à 155 caractères maximum.

Le choix du mot clé :

Les mots clés sont les termes importants qui vont ressortir dans votre article. Vous pouvez choisir un mot-clé principal uniquement ou en choisir plusieurs. Ils sont très importants pour le bon positionnement d’une page sur Internet. Sans mots-clés, les moteurs de recherche n’analyseront pas le contenu rédigé à sa juste valeur.  

Il va falloir retrouver les mots clés dans le titre, balises des images, introduction, méta- description et plusieurs fois dans le texte.

Notez également que plus les mots-clés choisis seront populaires et utilisés par les internautes, plus les moteurs de recherche donneront de la visibilité à votre article.

Le netlinking :

Il faut savoir que les liens internes sont très importants pour les moteurs de recherche. En effet, lorsque le robot passe sur votre page, il va suivre les liens qui s’y trouvent et passer d’une page à une autre pour indexer votre site.

Ces liens sont donc recommandés pour optimiser encore plus votre contenu. Insérez, par article ou par page, au minimum 1 lien interne vers l’un de vos contenus.

Pensez aussi à ajouter, au minimum, 1 lien externe vers un autre site qui a le même public que le vôtre.

Les images :

Afin d’optimiser les images insérées dans vos contenus, plusieurs règles sont à prendre en compte. 

Tout d’abord, vous devez être vigilant sur la taille et le poids de vos images. En effet, si elles sont trop lourdes, elles vont ralentir la vitesse de chargement de votre page et donc impacter le référencement de votre site.  

Pour éviter cela, voici quelques astuces : 

  • privilégier les formats d’image .webp et .avif : dotés d’une meilleure compression que les formats .png et .jpeg. 
  • importer des images qui ne dépassent pas 100 Ko. Pour cela, vous pouvez utiliser un logiciel de retouche photo (Photoshop par exemple), une application pour compresser en lot tel que XnView ou encore un outil de compression en ligne comme Image Compressor qui vont réduire le poids de vos images. 

Ne négligez pas le nom du fichier de l’image. Il est important car il va permettre aux moteurs de recherche de référencer vos visuels en plus de votre contenu. Pour bien renommer vos images, il suffit de choisir un nom explicite (titre par exemple) incluant le mot-clé principal tout en évitant les accents et les caractères spéciaux.

La longueur du contenu :

Pour qu’un contenu rédactionnel soit pris en compte et analysé par les moteurs de recherche, il doit faire au minimum 300 mots. Toutefois, il faut savoir que la longueur moyenne pour un article de blog est de 1000 mots.

Écrire et publier un article long a plusieurs avantages. Il permet de traiter une thématique plus en profondeur, de transmettre une expertise, mais également d’être mieux classé par les moteurs de recherche. 

Toutefois, il demande plus de temps et de ressources à la rédaction et le lecteur devra avoir une lecture plus attentive. 

L’article court, quant à lui, est plus facile à lire et idéal pour lister les points essentiels d’un sujet. Par contre, il ne permet pas de tout traiter en profondeur et il sera plus difficile d’intéresser une cible plus avancée et exigeante. 

Dans tous les cas, les moteurs de recherche veulent du contenu crédible, précis et de qualité donc ne le négligez pas. 

Éviter le contenu dupliqué :

Vous n’aimez pas écrire ? La tentation de s’inspirer, voire de copier le contenu d’un autre site est trop forte ? Sachez que le “duplicate content” est fortement sanctionné par Google et les autres moteurs de recherche. Travaillez un contenu inédit, personnalisé et adapté à vos lecteurs.

D’ailleurs, sachez qu’il existe plusieurs outils en ligne qui permettent de vérifier le plagiat tels que : 

  • Plagiarism Checker (gratuit pour 800 mots) ;
  • Quetext (seules les trois premières vérifications jusqu’à 500 mots sont gratuites).

Yoast SEO : un outil clé pour vérifier votre référencement

Votre site a été conçu et mis en ligne sur WordPress ? Bonne nouvelle ! Le widget WordPress « Yoast SEO »  va permettre de vérifier le référencement de votre contenu est disponible. Il va ainsi analyser la qualité du SEO et la lisibilité sur chaque nouvel article ou nouvelle page. Il fonctionne par codes couleurs et vous indiquera quelles sont les choses à modifier afin de publier un contenu le plus optimisé possible.  

Yoast SEO - WordPress

Vous l’aurez donc compris, le SEO est une stratégie sur le long terme basée sur trois piliers principaux : l’aspect technique, le contenu, et les liens. Et maintenant que vous savez tout sur le référencement naturel, vous pouvez appliquer nos conseils pour écrire le meilleur contenu sur les pages de votre site mais également dans vos articles de blog ! 

Le SEO _ nos astuces pour adopter les bonnes pratiques du référencement naturel ! pinterest

Mentions légales

Copyright 2022 © Agence tout sourire - tous droits réservés

On en discute ?